Scoutisme laïque

UN PEU D’HISTOIRE

Le scoutisme est une organisation mondiale et bénévole dont le but est le développement personnel des enfants et adolescents des deux sexes par une éducation morale, physique, pratique et civique. Le mouvement, qui compte aujourd’hui près de 25 millions de membres répartis dans 136 pays, fut fondé par Lord Robert Baden-Powell en 1907.

[B.Powell]Adolescent rebelle à la discipline scolaire de son époque, il avait pris l’habitude de se réfugier dans les bois interdits aux élèves et a développé des ruses de sioux pour échapper aux rondes des professeurs. Adulte, il embrasse la carrière militaire et lieutenant de l’armée des Indes, il va y développer ses dons pour le sport, l’observation, le déguisement et la vie au grand air. Un temps agent de renseignements en Russie, le voilà colonel, en 1899, commandant les 1 000 hommes de la garnison de Mafeking en Afrique du Sud, assiégée par 10 000 Boërs. Le siège va durer 217 jours, au cours desquels B.P. multiplie ruses et astuces, utilisant même de jeunes garçons comme messagers, observateurs, sentinelles. La libération de la ville le 16 mai 1900 fait de B.P. un héros national. Nommé Major Général, il organise la police montée sud-africaine.

Chant et lampe de poche à la veilléeB.P. publie toutes ses observations sur le « scouting » (l’art des éclaireurs militaires) en 1899 dans un petit fascicule destiné aux militaires : « Aids to scouting ». A son retour en Angleterre, B.P. découvre avec surprise que son livre connaît un grand succès auprès d’éducateurs et de jeunes garçons qui s’en inspirent pour leurs jeux et activités, et même pour des activités d’observation dans le programme de certaines écoles.

Beaucoup de jeunes lui écrivent et il ne manque jamais de répondre longuement à ses lecteurs. C’est ce qui l’incite à se mettre au travail et à envisager l’utilisation de toutes les techniques qu’il a vécues et expérimentées lors de ses campagnes pour les mettre au service des garçons dans une optique de paix. Il publie donc un manuel complet «Scouting for boy » traduit en français sous le nom de : « Eclaireurs ».Ce livre considéré comme « la bible du scoutisme » est, dans l’esprit de son auteur, la mise à la disposition des patronages et des mouvements de jeunes d’une méthode éducative nouvelle, fruit de son expérience, basée sur une loi, une promesse, la vie en patrouille et les activités au grand air.Très vite, des millions d’exemplaires de ce manuel de « civisme à l’école de la nature par la science des bois » sont vendus.

[Fee]Sans l’avoir vraiment voulu, B.P. est obligé d’organiser le mouvement naissant. Et, à la demande du roi d’Angleterre Edouard VIII, il abandonne la carrière militaire en 1910 et se consacre tout entier au Scoutisme. Puis, devant la demande insistante des sœurs des éclaireurs, Baden-Powell adapta aux jeunes anglaises les ouvrages destinés aux garçons. Les Girls-Guides étaient nées, et son épouse se consacra au mouvement féminin.

Ce n’est qu’à partir de 1914 que fut organisé pour les plus jeunes un système original, basé sur le symbolisme et le cadre de vie de la jungle de Kipling : le Louvetisme.

LE SCOUTISME EN FRANCE

Depuis l’arrivée du scoutisme en France en 1911, une multitude de groupes se sont créés et progressivement fédérés selon leurs confessions.

[FEE]Actuellement, dix associations de scoutisme sont agréées par le Ministère de la Jeunesse et des Sports. Le 21 juin 1999, six d’entre elles regroupées au sein de la Fédération du Scoutisme Français rendaient publique une déclaration sous la forme d’une charte de qualité du Scoutisme.

Les quatre autres associations nationales agréées de Scoutisme, les Éclaireurs Neutres de France, la Fédération des Éclaireuses et Éclaireurs, les Guides et Scouts d’Europe et les Scouts Unitaires de France représentent quant à elles 40.000 familles et 60.000 jeunes.

Ces quatre associations se considèrent, par leur histoire et leur expérience, également héritières des valeurs du Scoutisme. Elles sont unies par la volonté de maintenir la pratique de la méthode scoute, qu’elles considèrent toujours adaptée aux besoins des enfants et des jeunes de notre temps. Les ENF, la FEE et les GSE ont décidé de franchir un pas de plus pour la recomposition de la fraternité scoute en France. Ces trois associations ont ainsi créé la Conférence Française de Scoutisme en 2001.

LA FEDERATION DES ECLAIREUSES ET DES ECLAIREURS

[FEE]Fondée en 1989, la Fédération des Eclaireuses et Eclaireurs a pour but de maintenir et promouvoir la pratique d’un véritable scoutisme pour tous, fidèle aux intentions de Baden-Powell et des fondateurs du Scoutisme laïque en France. C’est l’une des dix associations de scoutisme à bénéficier au plan national de l’agrément spécifique « scoutisme » délivré par le Ministère de la Jeunesse et des Sports (agrément n° 92-413). Cet agrément lui donne la possibilité de former elle-même ses cadres, et lui octroie certains allègements par rapport à la législation des centres de vacances, notamment en matière d’encadrement, du fait de la spécificité de ses activités.

Le projet éducatif de la FEE peut être téléchargé ici : Projet educatif de la FEE

Les statuts de notre association locale peuvent être téléchargés ici : Statuts APF 2003