Archive pour la catégorie ‘Activités’

Sur les chemins ou sur l’eau, explorons !

lundi 23 juillet 2018

Après une semaine de temps au beau fixe, que d’aventures ont déjà été vécues en bord de Loire ! Il y a eu l’installation au camp, puis pour les éclaireurs quelques jours de construction pour s’installer confortablement à l’ombre des bosquets, avant l’inauguration du camp en grande pompe et la visite de tous les coins de patrouille… et puis les activités du camp ont vite pris leur rythme : les grands jeux en plein soleil dans l’immense plaine herbeuse, qui ont culminé avec les olympiades samedi. Elles ont réuni petits et grands pour toutes sortes d’épreuves de sport et d’adresse, qui avaient un goût particulier cette année avec cette semaine qui avait démarré dans la célébration de la victoire des footballeurs de l’équipe de France. Et puis le repos à l’ombre des arbres où sont installées les tentes et les coins plus calmes.

Et voilà depuis dimanche qu’a commencé la période des grandes explorations, celles où l’on prépare son sac et où l’on étudie de près les cartes géographiques pour quitter quelques temps le terrain de camp et partir à la découverte des environs par ses propres moyens : les louvettes et louveteaux de la meute de Dak sont partis en file indienne sur les chemins ce dimanche pour une grande randonnée qui leur fera passer la nuit à la belle étoile ! Ceux de la meute de Seeonee en feront autant lundi.

Et pendant ce temps-là, les éclaireuses et éclaireurs partent pour la première fois en exploration de patrouille… sur la rivière ! Ils prennent tour à tour leur place sur les radeaux qu’ils ont construit, sous l’œil attentif des chefs secouristes surveillants de baignade dûment équipés de tous les moyens de communication moderne (en pochettes étanche, voir la photo), qui les suivent en canoë.

Pagaies à la main et gilet de sauvetage sur le dos, il est temps d’embarquer !

La parenthèses des explorations, c’est le moment où la prairie est étrangement calme. Enfin un peu de répit pour les adultes de la patrouille des « Éléphants » qui œuvrent chaque jour du matin au soir pour nourrir plus de 100 rationnaires sur le terrain.

 

On pense aussi à eux, qui ravitaillent les éclaireurs, préparent chaque repas pour les petits loups, et nourrissent aussi les chefs (tellement sollicités qu’ils doivent parfois attendre que les éclaireurs soient occupés à danser pour prendre le temps d’un repas sur le pouce, voir photo…)

Pour tous les adultes qui encadrent et organisent le camp, si la meilleure récompense est le large sourire des jeunes au retour de chaque activité, le camp d’été 2018 aux Indrins est parti pour laisser le souvenir d’un grand millésime, ensoleillé et intense en défis inédits.

(on peut cliquer 2 fois de suite sur les photos pour les agrandir)

Et après : si jeunes et déjà centenaires 🙂

Le saviez-vous ? L’une des raisons pour lesquelles les jeunes sont si nombreux à camper aux Indrins cette année est que les patrouilles d’éclaireurs du nouveau groupe de scoutisme laïque Madiba qui s’est créé à la rentrée dernière à Paris 14ème se sont jointes aux troupes du groupe Pierre François pour ces deux semaines. Et pour les deux semaines qui vont suivre, sur le même terrain, la meute de ce même groupe Madiba va leur succéder, rejointe par celle d’un autre nouveau groupe créé à Montreuil : le groupe Malala. Mais qui était donc Madiba ? – C’est le nom africain de Nelson Mandela, dont on a fêté le centenaire de la naissance la semaine dernière, le 18 juillet. Le groupe Madiba n’a pas encore soufflé sa première bougie, il entame à peine son premier camp, et le voilà déjà centenaire de nom ! Ca se fête ! Bonne fête Madiba, vous qui portez fièrement ce nom en hommage à Nelson Mandela.

Et au fait, qui est Malala ? – Réponse au prochain épisode 😉

Bien arrivés au camp 2018 Les Indrins

lundi 16 juillet 2018

Sitôt sortis du bus les jeunes ont longé la Loire en file indienne, précisément à l’heure de la mi-temps du match de finale de la coupe du monde de football. Les sacs à peine posés à l’ombre d’un bosquet de l’entrée de la prairie, ils s’assemblent autour des postes de radio qui diffusent le commentaire en direct du début de la 2ème mi-temps. Exclamations de joie à l’annonce des buts de l’équipe de France. Mais il est temps de se rassembler, de pousser les cris de sizaines et de patrouilles, et de découvrir le terrain de camp, rassurés et un peu euphoriques à la fois à la perspective de la victoire qui s’annonce et à celle de découvrir ce beau terrain des bords de Loire qui chatoie au soleil mais dont les bosquets qui le parsèment présentent un mystérieux labyrinthe d’ombre et de lumière. Le soleil et la joie sont au rendez-vous. L’aventure du camp d’été 2018 commence sous les meilleurs auspices !

Retour du camp 2017

samedi 5 août 2017

DSC_0076

 

Le car qui ramène les enfants d’Italie n’est plus qu’à quelques kilomètres de Paris, il devrait arriver à l’Esplanade de la Mairie, à Nogent sur Marne à partir de 21h ce soir (samedi 5 août).

Voir dernière circulaire de camp pour le lieu d’arrivée.

Le premier camion de matériel à décharger devrait arriver demain soir dimanche 6 août à partir de 20h. Venez nombreux pour nous aider, il y a 3 camions à décharger !

Faites passer le message aux parents que vous connaissez, merci.

(informations en direct d’Italie…)

 

Deux semaines pleines de rencontres et d’aventures

dimanche 30 juillet 2017

Resized_20170729_114210

Le camp des meutes samedi matin : à gauche la meute de Dhak en plein rassemblement, à droite la meute de Seeonee en plein jeu. (cliquer 3 fois de suite sur les photos pour les agrandir au maximum)

Voilà déjà deux semaines que louvettes, louveteaux, éclaireuses, éclaireurs, routières, routiers, chefs et Éléphants campent dans la campagne italienne. Deux semaines ensoleillées pleines de rencontres et d’aventures, en compagnie d’Ulysse pour la meute de Dhak, d’Harry Potter pour la meute de Seeonee, et de Romulus et Rémus pour les troupes. L’Odyssée, le sorcier à lunettes et les fondateurs mythiques de la cité romaine sont en effet leurs thèmes de camp respectifs.

Lire le reste de cet article »

Tous les jeunes dorment ce soir au camp de Prarostino

dimanche 16 juillet 2017

Capture du 2017-07-17 00:27:27Les derniers kilomètres auront demandé beaucoup de patience à nos petits loups et à nos jeunes éclaireuses et éclaireurs : le terrain de camp au pied de la montagne italienne est tellement bien préservé qu’aucun autocar de grande taille ne peut y monter. Les 3 gros camions de l’équipe des Saint Bernard, arrivés sur place vendredi matin chargés de tout le matériel pour 3 semaines de camp, avaient d’ailleurs eu bien du mal à se hisser jusqu’aux hauteurs de Prarostino.

Il était donc prévu que des mini-bus fassent la navette sur les derniers kilomètres : cette année, pas d’arrivée groupée de l’ensemble des jeunes au sortir du car, mais des petites équipes qui découvrent le terrain chacune leur tour, attendues par Hamster qui joue les hôtesses d’accueil. Beaucoup d’efforts et de patience donc, pour monter là-haut après 10 heures d’autocar, un peu d’attente, et encore une vingtaine de minutes en mini-bus. Mais à l’arrivée, on est immédiatement récompensé par le spectacle de ce magnifique écrin de verdure et de ciel bleu.

Quelques photos panoramiques valant mieux qu’un long discours, rendez-vous tout de suite sur la page Facebook du groupe Pierre François pour découvrir le terrain, avant et après la mise en place des installations, et le détail de chaque lieu-clé du camp.


(cliquer la photo pour obtenir la vue panoramique à 360° dans Facebook)

En attendant il est tard : après un bon repas d’accueil les louveteaux ont regagné leurs 4 grandes tente marabout respectives, dans chacune desquelles dort déjà une douzaine de louveteaux ou de louvettes. Et plus haut, bien plus haut dans les sous-bois, à quelques centaines de mètres de là, les patrouilles d’éclaireurs ont du se presser pour monter leurs tentes avant la tombée de la nuit. Dissimulées encore un peu plus loin, une bande de routières parachève son installation au son des grillons du soir.

Voilà, ça y est, sous le coucher de soleil puis la demie-lune d’Italie et un magnifique ciel étoilé relayé au sol par des centaines de lucioles clignotantes juste après la tombée de la nuit, le camp d’été 2017 est lancé… Place à l’aventure !

Participation du Groupe Pierre François à la cérémonie de lecture des noms des juifs déportés depuis la France.

dimanche 30 avril 2017

Dans la nuit du dimanche 23 au lundi 24 avril 2017, 6 responsables du Groupe ont participé à l’invitation des Éclaireuses et Éclaireurs Israélites de France à la lecture des noms des 76 000 Juifs, parmi eux 11 000 enfants, dont certains avaient moins de 1 an, déportés de France dans le cadre du plan nazi de la destruction des Juifs d’Europe, avec la collaboration du gouvernement de Vichy entre 1942 et 1944.
Émotion et gravité pour dire que le scoutisme est une éducation à la paix qui s’oppose à la haine et à la barbarie.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assisesL’image contient peut-être : 1 personne, debout

De retour d’explo, en route pour la veillée finale !

vendredi 29 juillet 2016

Les explorations de patrouille sont assurément le moment le plus fort du camp pour les éclaireuses et éclaireurs. Chaque patrouille part séparément et en autonomie complète, sac au dos et carte topographique au 25/1000ème à la main, pour un objectif personnalisé de découverte au bout du chemin. Vers Château-Saint-Loup, Oricourt, Fondreman ou Vallerois, cette année, les explorations de patrouille resteront comme un souvenir encore plus mémorable, car pour la première fois dans l’histoire du Groupe Pierre François, elles on duré 3 jours. La progression technique de l’ensemble des troupes, et la préparation minutieuse des explorations par la maîtrise et la haute patrouille ont permis de laisser les jeunes camper 2 nuits à l’extérieur du terrain de camp. Le climat était idéal, ensoleillé mais pas trop chaud.

785

783

 

786

Les Ecureuils à Oricourt

791

Une feuille de route pour les chefs…

Pendant ce temps-là, les deux meutes de louvettes et louveteaux sont partis à pied vers le château de Fondremand, visitant au passage un superbe lavoir ancien. Avant d’enchaîner le soir sur le fameux concours cuisine pour la meute de Seeonee, pendant que la meute de Dhack rendait service au propriétaire prêteur du terrain en faisant du débroussaillage.

Les routiers du clan aussi ont rendu service, en prêtant un coup de main pendant 3 jours à la restauration du château de Vallerois-le-bois (ce qui leur a valu d’être invités à la table des châtelains).

Les éclaireuses et éclaireurs sont tous revenus le sourire au lèvres, fatigués mais fiers, et parfois même en chantant à tue-tête (les Bassaris, fidèles à leur traditions, qu’on entend venir de loin!…), il n’est qu’à regarder les visages et les attitudes autour de la grande potée destinée à rassasier les patrouilles (photo) pour voir que cette année encore, leur mémoire viendra s’enrichir de souvenirs de ces périples, destinés à devenir des légendes qu’on se racontera encore au coin du feu de camp dans plusieurs années.

mms_img-90183499

En attendant, il est probable que de nombreuses anecdotes tirées de ces 3 jours d’aventure se retrouvent au programmes des chansons et sketches que les jeunes, petits et grands, préparent tous activement depuis quelque jours en vue d’un des derniers moments forts du camp : la veillée finale.

Dimanche, c’est en effet le retour, et on s’affaire déjà, du côté de l’intendance, l’équipe des éléphants commençant à remballer des ustensiles (poêles à crêpes ayant servi cette année à confectionner un record de 140 galettes, moules à gaufres,…) voués à ressortir des cantines l’année prochaine, en Italie !

De leur côté, les Saint Bernard s’apprêtent à prendre la route dès cet après-midi pour convoyer les deux camions qui ramèneront le matériel.

Mais pour les plus jeunes le camp est encore loin d’être terminé : il reste 3 jours d’aventure à vivre en pleine nature et jusqu’au bout, et toujours avec le beau temps. Quel beau camp 🙂

780

781

Pour les parents :

Rendez-vous dimanche à partir de 19h30 au lieu indiqué dans la dernière circulaire de camp (identique au lieu du départ) pour récupérer les jeunes, quel que soit leur mode de transport. Puis, pour ceux qui le peuvent, on vous attend au local pour aider au déchargement et au rangement du matériel. Etant donné la circulation très dense attendue sur les routes dimanche, nous ferons de notre mieux pour informer sur les horaires exact d’arrivée dans le courant de l’après midi.

778

Un week-end d’olympiades mémorables !

lundi 25 juillet 2016

Déjà une semaine que le camp d’été 2016 du Groupe Pierre François se déroule en Haute-Saône, il est temps de donner quelques bonnes nouvelles.

720

Côté éclaireuses et éclaireurs, les trois premiers jours du camp étaient consacrés aux constructions, suite à quoi l’inauguration officielle du camp a eu lieu jeudi matin. Il a fait très chaud en début de semaine, mais les éclaireuses et les éclaireurs s’affairaient heureusement à l’ombre du sous-bois.

738

Du côté des petites louvettes et louveteaux, on s’est également organisé pour se mettre à l’ombre pendant les heures de forte chaleur. Toujours beaucoup d’activité du côté du coin de préparation des repas, où il faut travailler non-stop pour ravitailler et nourrir un record de 95 rationnaires sur le terrain de camp.

721 727

Ah… et parfois même 96 rationnaires, avec ce petit invité inattendu à 4 pattes.

713

En fin de semaine dernière, les alertes aux orages se sont succédé, mais n’ont pas été suivies d’effets : la foudre a épargné la région du camp, et il n’y a eu que quelques gouttes de pluie et un peu de vent, bienvenus pour faire baisser la température. Tout est prévu au cas où un orage pointerait vraiment le bout de ses éclairs sur le terrain : une grande stabule pourrait accueillir tous les jeunes en cas d’intempéries sérieuses (comme cela avait été le cas il y a quelques années à La Vernée) – Mais il semble bien que les jeunes n’auront pas l’occasion de la visiter puisque la météo annonce désormais du beau temps jusqu’à la fin de la semaine !

Ce week-end, quelques routiers et chefs sont venus prêter main forte pour l’organisation de mémorables olympiades qui ont vu s’affronter tous les jeunes du plus petit au plus grand dans des épreuves parfois aussi loufoques que titanesques : bataille navale grandeur nature (sans bateau), toboggan à pingouins, balle aux prisonnier géante homérique à quatre balles, « eau-pong » (future discipline olympique ?) — Nous n’en dirons pas plus ici sur les règles de ces jeux originaux sortis tout droit de l’imagination débridée de la maîtrise, histoire de laisser aux jeunes le soin de raconter tout cela à leur façon à leur retour.

739

Dans la bonne humeur et sous le soleil (mais avec des températures plus clémentes), la deuxième semaine du camp s’annonce tout aussi remplie d’épreuves festives et jalonnée des inévitables moments forts du camp : le concours cuisine et les explorations de patrouille notamment…

A suivre…

 

Rappel :

Comme cela a été indiqué dans les circulaires du camp et rappelé au moment du départ, il n’y a qu’un seul point de rendez-vous pour le retour de tous les jeunes quel que soit leur moyen de transport, et c’est dimanche soir (31 juillet) à partir de 19h30. Merci de vous référer à la circulaire numéro 3 pour le lieu (indice: c’est le même que celui du départ 🙂 )

C’est parti pour le camp 2016 aux Peroussets !

lundi 18 juillet 2016

Les jeunes sont tous bien arrivés en Haute Saône dimanche, certains en car, d’autres en train, et même en vélo !

Dimanche soir, tous étaient en train de s’installer, prenant possession d’un vaste terrain verdoyant, et pour les plus jeunes, louvettes, et louveteaux, découvrant les installations préparées pour eux au cours du week-end par la vaillante équipe des Saint Bernard. Voici déjà 2 photos des louveteaux bien installés dans leur réfectoire !

673

camp 2016 louveteaux

La météo leur annonce du grand beau temps pour les jours à venir… conditions idéales pour que l’aventure au grand air commence.

 

 

671
Le coin de préparation des repas

672
Le terrain de camp de la meute des louvettes et louveteaux

674
Les routiers du clan Chomoloungma, bien arrivés au terme d’un périple en vélo retracé ici sur Facebook

(Cliquez sur les photos pour les voir en grand)

Protégé : Week-end des 20 ans – Photos de Mustang

samedi 4 juin 2016

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :